Manufactures Catry, direction artistique

« Souvent ma démarche fait se croiser arts décoratifs et arts plastiques ; le travail sur le tapis en est d’autant plus intéressant. Dans cette optique j’invite des artistes à concevoir un tapis unique, dix multiples, et une série en production illimitée pour les manufactures Catry et les accompagne dans leur création. Cette volonté de faire travailler les artistes sur le textile procède d’une longue tradition que nous perpétuons mais l’objectif le plus large consiste à faire aussi des créations pour les tapis d’escalier, tapis de passage et moquettes. Le tapis est une pièce de la vie domestique et d’apparat, il est présent et nécessairement au centre de l’attention en tant que témoin de l’action mais n’en est pas à l’origine. »

« Usually, my approach crosses decorative arts and fine arts ; working on rugs is therefore especially interesting. In this perspective, I invite artists to conceive a unique rug, ten multiples and a set of serial production for Catry’s factory, and I assist them in their creation. This desire to make artists work on textile proceed from a long tradition that we perpetuate but the larger goal is also to make creation for stairs’ rug, rug runner and carpet. The rug is a piece of domestic life and of pomp, it is present and necessarily at the center of the attention as a witness of the action, but it doesn’t came from it. »

Ces tapis ont été réalisés d’après les dessins des 3 lauréats du concours Hervé Catry 2016 : Adrien Giordana (Papillon), Mallie Gautreau (Banana Baker) et Camille Valigora (Du Guesclin).

Manufactures Catry, Création / Premier Opus

Pour les célèbres Manufactures Catry, fleuron de l’industrie du luxe français, Stéphane Plassier, directeur artistique, a initié une collection de tapis d’artistes qui s’ouvre avec Enki Bilal. ‘Swimming above Fujiyama’ a été exposée dans le cadre de la 57ème Biennale d’Art Contemporain de Venise au Musée National d’Archéologie. Cette oeuvre picturale est restituée à l’identique par Catry : au résultat, un tapis repris à la peinture et signé par Enki Bilal sur lequel Stéphane Plassier a imaginé un travail de broderies et d’ennoblissement. Jean-Louis Trintignant pose sa voix sur une illustration sonore créée par Goran Vejvoda. Il s’agit de leur deuxième collaboration, Stéphane Plassier ayant invité Enki Bilal a participé à son installation « calendrier de l’avant » sur les arènes de Nîmes en 2000.

For the famous factory Catry, the industry of french luxe’s jewel, Stéphane Plassier, artistic director, initiated a collection of artists’ rug which is opened by Enki Bilal. ‘Swimming above Fujiyama’ has been exhibited as part of the 57th Venice Biennale in the Archaeological Museum. This pictural artwork is reproduced identically by Catry : the result is a rug painted and signed by Enki Bilal on which Stephane Plassier has imagined a work of embroidery and finishing. Jean-Louis Trintignant sings on a sound illustration created by Goran Vejvoda. It is their second collaboration, Stephane Plassier had invited Enki Bilal to take part in his installation « Calendrier de l’avant » on Nîmes’ arena in 2000.